Reviews

Revue | Simulateur de lutte contre les incendies - L'escouade

Buts de l'équipe

Firefighting Simulator - The Squad est le dernier de notre série de revues couvrant le genre étonnamment populaire "Simulator". Contrairement aux autres, celui-ci ressemble presque à un jeu vidéo moderne, à la fois graphiquement et en termes de performances. Sortons nos tuyaux et vaporisons ensemble les murs pendant que nous décomposons le jeu presque décent qu'est Firefighting Simulator: The Squad.

Combattre le feu avec de l'eau étrange

La première chose que vous remarquerez dans ce titre est que graphiquement, il est presque beau. C'est un éloge pour le genre simulateur, qui a tendance à vivre dans une bulle "ces graphismes étaient médiocres il y a 20 ans". FFS : Le Squad a l'air décent la plupart du temps, et a un objectif de soixante images par seconde qu'il parvient à atteindre le plus souvent. C'est la configuration classique du simulateur, où l'histoire est inexistante et chaque nouvelle première sert à vous apprendre, dès le début, les mécanismes du jeu. Vous pourrez choisir si vous conduisez jusqu'au feu ou si vous y apparaissez déjà. La conduite est affreuse et je l'ai sautée à chaque fois après les premiers trajets.

Il existe un grand nombre de tutoriels pour vous aider à apprendre le fonctionnement de chaque système, même si je ne les ai pas trouvés nécessaires. Une fois que vous avez passé un peu de temps avec votre camion et que vous savez où l'équipement est stocké, les choses sont assez faciles à comprendre par vous-même. Des choses de base comme "les feux de graisse ont besoin de CO2 et non d'eau" vous sont dites à mi-mission, et apprendre à brancher vos tuyaux est assez simple une fois que vous l'avez fait plusieurs fois.

Ce n'est pas le jeu le plus réaliste, car le système de physique du feu nécessaire pour cela serait bien au-delà du budget ici, mais il essaie au moins d'avoir un sens la plupart du temps. Là où cela n'a pas de sens, c'est la façon dont le feu se comporte, à la fois dans la façon dont il se propage et comment vous l'éteignez. Le feu dans le jeu est assez moche et se cantonne évidemment à des zones précises dont la forme peut varier selon les matériaux. Pendant que vous éteignez le feu, vous verrez plusieurs icônes de feu qui deviennent plus petites au fur et à mesure que vous l'éteignez. Où viser votre jet d'eau étrangement gélatineux peut être difficile à discerner et l'acte principal du jeu n'a jamais été satisfaisant.

Je me suis retrouvé à m'installer et à me préparer à éteindre le feu en faisant des digues autour de mon camion pour être ma partie préférée de chaque mission. Le fait d'arroser les incendies avec mon puissant spray a été aléatoire, avec un mécanicien de visée lâche. Briser les portes et les fenêtres ou transporter sans cesse des personnes inconscientes dans la même ambulance devenait également ennuyeux. Malheureusement, tout ce qui entoure ce gameplay médiocre présente également différentes nuances de mal. Il n'y a pas assez de variété dans les types de missions, bien qu'il y en ait un grand nombre. 

L'escouade

Une grande partie du jeu est sa coopération à quatre joueurs. Mes premières tentatives m'ont permis de créer des liens dans quelques matchs et cela s'est déroulé si horriblement que j'ai abandonné en quelques minutes. C'étaient des désordres remplis de décalage et de bégaiement qu'il était impossible de nettoyer à temps. Après cela, je suis entré dans un match complet avec 2 autres personnes qui semblaient vivre au moins un peu près de moi et ce fut une expérience décente. Si vous avez un groupe d'amis qui ont tous un fétichisme pour porter des combinaisons ignifuges et se vaporiser quand il fait trop chaud, je pourrais voir que c'est un bon moment pendant une heure ou deux.

Heureusement, le jeu est entièrement jouable en solo, car trois compagnons alimentés par l'IA ne feront presque rien de ce que vous leur demanderez. À la fin, je donnerais à chacun d'eux un tuyau et les ferais me suivre, où je les verrais arroser les mauvais murs ou marcher en rond pendant que je m'occupais de tout le feu. Dans les environnements extérieurs, ils pouvaient faire certaines choses, mais à l'intérieur, ils trébuchaient comme des bébés ivres la plupart du temps.

Dans l'ensemble, les graphismes sont un cran au-dessus du tarif typique du genre simulateur. Le jeu n'a pas l'air bien comparé à la plupart des titres modernes de toute qualité, mais il est plutôt médiocre. Comparé à la plupart des jeux avec Simulator dans le titre, il est sacrément magnifique. Le framerate a énormément souffert lorsqu'un grand nombre d'effets de particules ont frappé l'écran, et quelques fois je l'ai fait plonger dans ce qui ressemblait aux adolescents pendant une longue période. Lorsque ce n'était pas le cas, l'objectif de soixante ips était une expérience fluide et nette. La musique dans le jeu est minime et il n'y a pas de doublage ni d'écriture d'aucune sorte. Vous allez dans des maisons, sauvez des gens, puis la mission se termine, rincez/répétez. Le jeu coûte également 30 $ au lancement, vous voudrez donc vous assurer que vous aimez vraiment l'idée d'un jeu de lutte contre les incendies médiocre avant d'en laisser tomber autant.

Envelopper les choses

Si vous aimez l'idée de prendre un tube de disquette, de le pointer vers quelque chose de chaud et de le vaporiser jusqu'à ce que tout soit froid et que vous soyez rempli de regrets, FireFighting Simulator - The Squad peut être fait seul, mais c'est bien mieux avec certains copains.

Simulateur de lutte contre les incendies - L'escouade

Joué sur
Xbox Series X
Simulateur de lutte contre les incendies - L'escouade

AVANTAGES

  • Semble presque moderne
  • La coopération est décente

INCONVENIENTS

  • Contrôle mal
  • Variété limitée
  • Feu laid
  • Pas satisfaisant pour éteindre les incendies
5.5 sur 10
MOYENNE
Politique de notation XboxEra

Jesse 'Doncabesa' Norris

Fier père de deux enfants, chanceux d'avoir une femme bien trop bien pour moi. J'écris une tonne de critiques, je suis hôte du podcast You Had Me At Halo et j'aide à remplir partout où je peux pour notre site.

Articles Relatifs

Discussion:

  1. Rien ne vaut le jeu de lutte contre les incendies OG. (D'accord, je me souviens à peine si c'était même bon ou pas)

    image

  2. Une sorte de honte. Je n'y avais jamais pensé auparavant, mais je parie qu'un jeu de pompier pourrait en fait être assez bon/intense.

  3. Oui, cela nécessite juste une très bonne physique du feu et celui-ci n'en a pas.

Poursuivez la discussion sur forum.xboxera.com

Participants

Donc, vérifiez
Fermé
Retour à bouton en haut